Site historique/culturel Barrage Gouin

Aire faunique communautaire (AFC) du réservoir Gouin

FICHE INFORMATIVE

Catégorie de site d’intérêt : Site historique/culturel

Barrage Gouin

Coordonnées géographiques

48°21’14’ ‘ N, 74°05’53’ ‘ O

Secteur

13

DESCRIPTION

 

La construction du barrage Gouin a débutée au printemps 1916 et s’est terminée à la fin de l’année 1917. À l’époque, d’importantes coupes à blanc avaient lieu en Haute-Mauricie. Le transport des billots par flottage nécessitait la régularisation du débit de la rivière Saint-Maurice.

L’inauguration officielle du barrage Gouin date de 1918. Il mesure 502 mètres de long et 26 mètres de haut. L’inondation créée par le barrage a donné naissance à l’immense réservoir Gouin d’une superficie de 1 427 km2.

SAVIEZ-VOUS QUE…?

 

La création du réservoir Gouin a été des plus dévastatrice pour la communauté autochtone Atikamekw.

Non seulement, le village d’Obedjiwan a été englouti, mais ils ont perdu des superficies de territoire de trappe considérables. Les mammifères, eux aussi perturbés par la modification de l’habitat, devenaient de plus en plus rares, rendant la chasse difficile. De plus, les poissons ne trouvaient plus d’endroits favorables à la ponte. La navigation en canot était extrêmement périlleuse sur le réservoir Gouin en raison des arbres se trouvant sous la surface de l’eau. Les berges étaient difficilement accessibles, puisqu’elles étaient jonchées de débris végétaux formant des amas compacts.

La pourriture de la matière organique libéra du mercure dans l’eau rendant cette dernière néfaste pour la santé. Ce n’est que dans les années 1940 que les Atikamekws ont été avisés de faire bouillir leur eau avant de la consommer et dans les années 1950 qu’ils ont été avertis de diminuer leur consommation de poissons. Or, cette ressource se retrouve à la base de leur alimentation depuis les temps ancestraux.